Vous êtes ici

La Génération Z ne jure (presque) que par les startups

Par Fabiola Dor | 28/06/2016
 
Les jeunes étudiants de la Génération Z rêvent de liberté et de flexibilité. @Shutterstock
8226

 

Ils n’ont pas encore démarré leurs études en école de commerce, mais s’imaginent déjà en train de monter leur boîte. Nés au milieu des années 1990, les jeunes de la Génération Z boudent les grands groupes et privilégient les startups.

“Un CDI dans un grand groupe ? Merci, mais non merci !” Les jeunes étudiants en classe prépa aux écoles de commerce sont de moins en moins nombreux à s’imaginer débuter leur carrière dans une multinationale. Mais alors, à quoi rêve cette génération Z (née au milieu des années 1990) ? La réponse est simple : elle se projette de plus en plus dans des startups.

Plus du tiers des étudiants interrogés dans le cadre de l’étude menée par l’Edhec NewGen Talent Centre, envisagent de monter leur boîte ou de travailler en tant qu’indépendant. Une tendance à la hausse depuis deux ans. En 2014, ils n’étaient que 22% à se rêver entrepreneurs, contre 36% aujourd’hui.

LES PETITES STRUCTURES ONT LA COTE

Ils sont aussi beaucoup plus nombreux à être attirés par les petites structures pour débuter leur carrière en tant que salariés. Près des deux tiers d’entre eux préféreraient travailler dans une startup, une PME ou une ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire). Seuls 35% se projettent encore dans un grand groupe. Et là aussi, cette tendance semble s’accentuer avec le temps. En 2014, encore 50% des jeunes en “prépa” s’imaginaient travailler dans un grand groupe et seulement 15% se voyaient rejoindre une entreprise de moins de 50 salariés.

LE BESOIN D’ÊTRE "CHALLENGÉ"

Cet appétit pour l’entrepreneuriat repose principalement sur l’envie des jeunes d’être challengés (pour 90% d’entre eux) mais aussi sur le besoin de voir directement l’impact de leur travail. Ils ne sont que 41% à mettre en avant l’objectif de “gagner plus d’argent”. Comme le fait remarquer Manuelle Malot, directrice des activités Carrières de l'EDHEC Business School, cette envie d’entreprendre s’explique par une  “nouvelle progression du désir d'indépendance des jeunes qui fait écho à une vision positive de l'entreprise et de l'entrepreneuriat comme source d'épanouissement”.

En fait, le plus important pour la Génération Z, qu’elle ait envie d’entreprendre ou non, c’est de trouver un job qui permette de gagner de nouvelles compétences et “d’avoir de la diversité dans ses missions”, précise l’Edhec.

Enfin, pas de changement du côté de l’international. L’expatriation fait toujours rêver les jeunes. Depuis 2014, ils sont toujours 7 sur 10 à imaginer un début de carrière à l'étranger. Et si le rêve américain perdure, l'Europe attire aussi, notamment le Royaume Uni (en tout cas, avant le Brexit) et l'Allemagne qui semblent offrir de très belles opportunités.

 
A quoi rêvent les "prépas" ?  

3ème édition - juin 2016 

ILS SERONT SUR LE MARCHÉ DE L'EMPLOI DANS 5 ANS... À QUOI RÊVENT LES PREPAS AUX GRANDES ECOLES DE MANAGEMENT ?

À quel type de carrière rêvent les étudiants de classes prépas avant même d'être influencés par les entreprises et les écoles dont ils seront diplômés ? Quels fonctions, secteurs, entreprises, pays les attirent ? Quelle vision ont-ils de l'entreprise et du travail ?

Entreprendre : un souhait de plus en plus fort

36 % 
des étudiants se projettent en créateur d'entreprise ou freelance, un chiffre en progression constante depuis 2014 (+ 14 points en 2 ans)
 
96%
sont attirés par le challenge
 
92%
souhaitent voir directement l'impact de leur travail
2016
2015
2014

4035302520151050TotalHommeFemme36%40%31%

S'internationaliser : le monde est leur projet

7 jeunes sur 10
souhaitent démarrer leur carrière à l'international
Si le rêve américain perdure, l'Europe fait aussi rêver, notamment le Royaume-Uni et l'Allemagne, promesse d'opportunités.

Top 3 des pays plébiscités à l'international en 2016

2016
2015
2014

30%26%19%13%7%5%

France
Europe (hors France)
Amérique du Nord
Asie / Pacifique
Amérique du Sud
Afrique / Moyen Orient

Secteurs d'activité : le genre impacte les rêves !

 
2016
2015
2014

Institution Financière / Banque/ AssuranceAgence de communication /Evénementiel / RP / PublicitéCabinet de conseilMedias, Edition, CultureLuxeONG, Administration publique,Economie sociale et solidaireTourisme / Loisir /Hôtellerie-RestaurationCabinet d'AuditEco-industrie / EnvironnementDistribution / E-Commerce05101520253034%26%26%25%21%18%15%14%14%11%

Si la finance attire un homme sur deux, les jeunes femmes se voient d'abord exercer dans la communication, les médias et le luxe.

 

TOP 3 des secteurs rêvés des étudiants et des étudiantes

Fonctions ciblées

 
2016
2015

Chef d'entreprise / Fonction dedirectionMarketingCommunication /EvénementielFinance en banque etinstitutions financièresConseilCommercialComptabilité / Contrôle degestion / Finance d’entrepriseRessources HumainesAuditAchats / Logistique /Approvisionnement051015202530354044%33%28%27%26%19%18%17%12%10%

 

TOP 3 des fonctions de prédilection des étudiants et des étudiantes

L'intérêt grandit pour les entreprises à taille humaine

Si les grandes marques mondiales continuent d'attirer les jeunes, les petites entreprises et les start-ups séduisent de plus en plus.
 
29%
se projettent dans une petite entreprise, 14 points de plus qu'il y a 2 ans
2016
2015
2014

2016Grande entreprise (+ de 500 salariés) 35%Entreprise de taille moyenne (de 50 à 500 salariés) 36%Petite entreprise / start-up (moins de 50 salariés) 29%

Grande entreprise (+ de 500 salariés)
Entreprise de taille moyenne (de 50 à 500 salariés)
Petite entreprise / start-up (moins de 50 salariés)

Faire carrière pour apprendre de nouvelles compétences et se développer

 
2016
2015
2014

33%19%16%9%8%8%7%

Acquisition de nouvelles compétences et développement personnel
Perspective internationale
Diversité des missions
Stabilité professionnelle
Evolution hiérarchique rapide
Responsabilité d'une équipe
Réseau professionnel

S'épanouir au travail donne du sens

 
S'épanouir au travail donne du sens et être dans une bonne ambiance est de plus en plus important
2016
2015
2014

46%12%12%11%9%5%6%

S’épanouir personnellement
Gagner sa vie
Etre dans une bonne ambiance de travail
Pouvoir innover
Favoriser le développement durable, social et environnemental
Se sentir reconnu(e)
Contribuer au développement économique

L'entreprise évoque... Collectif, Travail, Equipe

 

Une perception très positive du monde de l'entreprise

 
94%
en ont une vision positive
Ensemble
Homme
Femme

Ensemble17%77%6%

Très positive
Positive
Négative
 
 

En savoir plus sur http://start.lesechos.fr/continuer-etudes/master-ms-mba/la-generation-z-...